L’Idée

L’urne constitue la dernière demeure du corps consumé, son ultime enveloppe. Sous forme de cendres, la substance issue de la terre, qui a donné naissance à l’être et au corps, retourne à la terre en fin de cycle.

Aujourd’hui, certains d’entre nous souhaitent pouvoir décider de ce qu’il adviendra de leur corps après leur décès et que cela se fasse en accord avec leurs valeurs et leurs convictions propres.
Ma démarche s’inscrit dans cette logique. Il s’agit de permettre à ceux qui le souhaitent, de suivre leurs aspirations en soulignant leur individualité aussi en fin de vie et au-delà. En ce sens, une urne façonnée à la main à partir de matériaux organiques et écologiques, naturels et non traités, constitue un objet unique, à l’image de chaque parcours de vie distinct ; une dernière enveloppe qui réintègrera aisément le milieu dont elle est issue.
Chacune des urnes est originale, fabriquée à la main, d’où un aspect délibérément irrégulier et asymétrique, à l’instar de la vie même.
Cette imperfection témoigne du processus vivant et créatif à l’origine de ces objets, contrairement aux urnes, uniformes et sans âme, issues de la chaîne industrielle.
Le désir de revenir à une forme de spontanéité est à l’origine de la création de ces objets proches de la nature, et à l’esthétique volontairement empreinte de simplicité.